Nous allons lister les notions retenues dans l’analyse factorielle présentée, à savoir les intitulés des enseignements à dispenser, notamment dans le cadre des armées françaises. Bien évidemment, ces cours n’ont pas la prétention d’apporter des réponses définitives aux questionnements des étudiants (futurs militaires), mais en revanche ils permettent de mettre en place des pistes de réflexion, pistes à partir de faits historiques analysés c’est-à-dire éprouvés.
Ces enseignements ont été choisis parce qu’ils permettaient de positionner l’éthique en tant que dimension centrale, une dimension qui donne signification, intelligibilité, autrement dit rationalité et cohérence à toute action. Mais il est nécessaire de garder à l’esprit que toutes les notions abordées auront pour finalité une réflexion sur les limites du droit, des obligations, de la morale institutionnelle dans certaines situations. Ainsi, la morale réfléchie, que nous appellerons ici l’éthique appliquée, et qui correspond au premier outil du militaire avant une prise de décision, une action, doit rester la toile de fond de ces réflexions.

 

Christian Brun

Télécharger la version complète de l’article :

De l’intérêt de l’histoire dans l’enseignement de l’éthique militaire _fin_

Publicités