La neuro-amélioration : les stimulations électromagnétiques et les nanotechnologies

L’autre pan de la neuro-amélioration concerne les stimulations électromagnétiques et les nanotechnologies. En effet, les chercheurs ont pour objectif « l’amélioration psychocognitive ». Cet objectif est considéré comme critiquable par certains, comme en témoigne les sobriquets à connotation négative de « dopage » et de « botox » pour le cerveau.

Ici, il ne s’agit plus d’étudier les interventions par des médicaments – comme les drogues de combat – mais les interventions par stimulations externes – les implants nanotechnologiques – et les stimulations électriques ou magnétiques. Thérapeutiques tout d’abord, elles tendent désormais à l’amélioration des facultés psychiques et cognitives de sujets non malades

À l’instar de la neuro-amélioration par les drogues, il faut se questionner sur les enjeux de la neuro-amélioration par stimulation cérébrale. Pour ce faire, nous allons dresser un panorama des techniques de neuro-amélioration par stimulation électromagnétiques et par l’utilisation de nanotechnologies (I), puis nous étudierons les enjeux (II) et les risques (III) de ces innovations. Enfin, nous étudierons le cadre juridique de telles pratiques (IV).

Liu-Ly JÉGOUZO

Télécharger la version complète de l’article :

Soldat augmenté – 2. Neuro-amélioration par les implants

Publicités